L'ambroisie

Depuis 2004, la Communauté de Commune du Val de Drôme a testé à petite échelle le pâturage estival des ovins dans le lit naturel de Roubion et de la Drôme avec la participation de deux éleveurs locaux. Cette action a pris un nouvel essor en 2009 puisqu'elle est pérennisée dans le cadre d'un contrat Natura 2000 pour 5 ans.

Le pâturage de l'Ambroisie dans les Ramières

L'Ambroisie, vous la connaissez sûrement, au moins de nom. C'est une plante exotique (elle n'est pas originaire d'Europe) envahissante. Son pollen, libéré en août-septembre, provoque des allergies qui touchent un pourcentage de plus en plus important de la population.

Dans la Réserve naturelle des Ramières du Val de Drôme, elle prolifère sur les bancs de galets de la Drôme qui constituent environ 40 % de ce territoire. La plante aime en effet les sols "nus", comme par exemple les terrains de chantier. Les bancs de galets sont justement remaniés par les crues qui les "nettoient" régulièrement, laissant place libre à l'Ambroisie. Cela engendre ainsi une gêne pour les usagers de la Réserve qui craignent ce pollen.

La CCVD a alors décidé d'agir. Par l'intermédiaire de la Gare des Ramières, un pâturage a été mis en place, et ce depuis 2005. Les brebis, pour lesquelles l'Ambroisie est appétante, broutent l'envahissante limitant ainsi la croissance, la floraison et la production de pollen. C'est grâce à Mr Mandaroux, éleveur à Vaunaveys-la-Rochette, et à ses 200 bêtes que 70 ha de bancs de galets ont pu être pâturés pendant environ 4 semaines en 2010.

Les résultats démontrent l'efficacité de l'opération: la quantité de pollen relâchée a été diminuée de 4 fois!

Blandine ROUGIER Stagiaire en BTS "gestion et protection de la nature"

Pour cette année 2012, un nouvel éleveur, vient renforcer nos actions de lutte contre cette plante invasive et hautement allergène. Il va faire paître, son troupeau de 200 brebis dans la partie avale de la réserve, dans le cadre d'un contrat Natura 2000, d'une durée de 5 ans.